• Conseils,  Take me to

    Comment et pourquoi voyager seul-e?

    J’ai quelques mantras dans la vie et parmi eux, celui de faire ce qui me rend heureuse. Je ne dis pas que je fais tout ce qui me plait, non, je fais ce qui peut me procurer de la joie. Au lieu de me poser mille questions pour savoir si je devrais faire ou non quelque chose, je me demande plutôt « est-ce que ça me rendrait heureuse?« . Si la réponse est oui, alors je fonce. J’ai pour deuxième mantra de ne pas renoncer à une expérience simplement parce que je suis seule. Parfois mes amis sont étonnés car il m’arrive d’aller au cinéma toute seule. En effet, de temps en temps, j’ai envie de voir un film mais mes proches ne sont soit pas intéressés, soit pas disponibles, soit ils l’ont déjà vu. Avouez que c’est plutôt embêtant… mais pourquoi devrais-je m’empêcher de voir un film qui m’attire simplement parce que personne ne peut m’accompagner? Après tout, une fois les lumières éteintes, on se retrouve seul dans notre bulle. Alors c’est vrai que le rituel d’aller au cinéma avec un ami, de prendre un verre après pour débattre du film ou simplement de rentrer ensemble, c’est sympa cependant, ce n’est pas toujours possible. Du coup, je me suis créer un nouveau rituel, celui de m’accorder un petit moment rien qu’à moi ou je déconnecte de tout le reste.

    Le cinéma a été ma première étape. J’ai ensuite appliqué cette règle à d’autres sujets dont le voyage. En 2012-2013, je suis partie vivre à Londres en tant que jeune fille au pair. Au mois d’août, ma famille d’accueil était partie en vacances, je me suis retrouvée avec deux semaines de libres, un peu d’argent de côté et un pays entier à explorer. Toutes mes amies au pair étaient rentrées dans leur pays d’origines, mes amis anglais travaillaient et les français étaient tout aussi occupés. Je me suis dit que ça serait vraiment trop bête de ne pas partir à l’aventure uniquement parce que je n’avais pas d’amis libres pour m’accompagner. C’est comme ça que j’ai fini par faire le tour du Royaume-Uni et de l’Irlande en solo (mais jamais en solitaire puisque j’ai eu l’occasion de me faire plein de nouveaux amis!).

     

     

    Les avantages de voyager seul : contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, ils sont nombreux!

    • Tu vas tu veux…
    • quand tu veux
    • Tu ne prends en compte que tes goûts
    • … et uniquement ton budget pour planifier ton voyage
    • Tu rencontres plein de nouvelles personnes
    • … qui t’invitent à te joindre à leur groupe (c’est plus facile d’inviter une personne que toute une bande)
    • Tu n’as pas à subir les humeurs de tes potes (t’auras déjà bien assez à faire avec ta propre fatigue)
    • Tu te découvres de nouvelles qualités (organisation, sens de l’orientation, débrouillardise…)
    • Tu prends le temps de vraiment observer le monde et de le trouver beau

    Les inconvénients : contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, ils sont peu nombreux (ou faux)!

    • C’est un peu plus compliqué d’avoir des photos de soi (mais c’est l’occasion d’entamer le dialogue avec un potentiel nouvel ami pour qu’il te prenne en photo. Sinon le retardateur ça marche pas mal aussi)
    • Parfois tu te sens seul le soir (mais t’es tellement fatigué que tu t’endors en 30 secondes et puis avec les réseaux sociaux, t’es jamais vraiment seul)
    • Tu ne peux pas demander à ton pote de surveiller ta valise le temps d’aller aux toilettes (ça j’avoue c’est relou, surtout quand tu dois descendre des escaliers avec ta valise méga lourde et jouer à tétris pour la faire rentrer avec toi dans les toilettes mais du coup, tu retiens la leçon et plus ça va et plus tu voyages léger!)
    • En cas de coup dur, tu ne peux compter que sur toi-même (oui et non car tu peux quand même demander de l’aide autour de toi, que ce soit aux autorités ou à des passants. Tu peux également appeler tes proches qui peuvent parfois agir à distance)
    • En tant que femme, il t’arrive de te sentir vulnérable (j’aimerais pouvoir trouver une réponse pour te contredire mais malheureusement, ça m’arrive aussi. Cependant, il y a quelques règles très simples à suivre pour te sentir un peu moins en danger)

     

    Quelques règles à suivre quand on voyage seul :

    • Suis ton instinct : ton inconscient analyse des choses que tu vois sans même que tu ne le réalises. Si tu as le sentiment que quelque chose cloche alors va-t’en. Ton cerveau aura probablement détecté des éléments qui le pousse à sonner l’alerte. Ce n’est pas forcément un cas dangereux mais souvent ton instinct ne te trompera pas alors entraîne toi à entendre cette alerte (et oui, on est parfois tenter de la mettre en sourdine) et n’hésite pas à partir.
    • Garde précieusement ton téléphone, ton passeport et un peu d’argent liquide en sécurité. C’est ton kit de survie et crois moi, quand l’un d’eux manque, ça devient vite compliqué (on en reparlera plus tard mais ça m’est déjà arrivé).
    • Ne mets pas tout ton argent au même endroit, en cas de vol, ça te permettra de ne pas tout perdre d’un coup.
    • Garde toujours tes affaires en vue et si tu dois les laisser alors prends le temps d’y mettre un cadenas (ça n’empêchera pas les vols mais c’est dissuasif surtout si tu dois t’absenter un court moment)
    • N’hésite pas à demander de l’aide si tu te sens en danger : que ce soit aux autorités locales ou à un passant. Tu as l’impression que quelqu’un te suit dans la rue? N’hésite pas à rentrer dans un café ou à feindre de connaître un passant auquel tu expliqueras la situation à voix basse. Parfois on hésite car on a peur d’être ridicule mais il n’y a rien de ridicule à rester en sécurité! A contrario, n’hésite pas à refuser de l’aide si ton instinct te dit de ne pas faire confiance à une personne (et justement, ne pas faire confiance trop vite est également clé!).
    • Fais attention si tu sors en soirée : c’est un basique qui vaut la peine d’être répété mais surveille ton verre et ne bois pas trop. Tu t’es sûrement fait de nouveaux amis et tu as envie d’en profiter mais tu ne peux pas encore leur faire totalement confiance alors il vaut mieux rester en pleine possession de tes moyens. Si tu dois rentrer seul, favorise les taxis surtout si tu ne connais pas les alentours (attention également aux faux taxis).

     

    Quelques conseils :

    • Inscris-toi sur Ariane, cela te permet de te signaler gratuitement auprès du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères quand tu pars à l’étranger. Comme ça, en cas de problèmes dans le pays que tu visites, tu reçois des alertes par mail te disant ce qui se passe et comment réagir. Moi, par exemple, lorsque j’étais au Canada, j’ai reçu des alertes pour des tempêtes de neige ou pour des incendies de très grande ampleur. De plus, je me dis que s’il devait m’arriver quelque chose, je suis officiellement déclarée comme étant dans tel ou tel pays, ce qui devrait faciliter les recherches… Je sais, c’est pas très joyeux mais ça fait partie des risques.
    • Planifie ton voyage et tiens un proche au courant de ton itinéraire. Pas forcément un plan détaillé de chaque étape à la minute près mais planifier ton voyage te rendra plus serein si c’est le premier. Ensuite, tu seras surement quotidiennement en contact avec tes amis via les réseaux sociaux donc n’hésite pas à dire à l’un d’eux où tu te rends quand tu es en route. D’ailleurs, je te conseille aussi de prévenir ta banque, ça lui permettra d’être plus suspicieuse en cas de fraude (bizarre cette dépense en Chine alors que tu es partie en Colombie). Ca peut aussi lui éviter de croire à une fraude et de te bloquer ta carte pendant ton voyage.
    • N’hésite pas à poser des questions aux locaux qui t’entourent comme la personne à l’accueil de ton hôtel/auberge de jeunesse. Elle pourra t’indiquer des coins où sortir mais aussi des lieux à éviter.
    • Aie l’air sûr de toi. Il est fort probable que tu auras la tête d’un touriste mais garder l’air confiant te rendra moins vulnérable aux yeux des autres.
    • Évite de laisser des choses de valeur dans tes poches ou dans les parties facilement accessible de ton sac à dos. Je sais que c’est plus pratique d’avoir son appareil photo à portée de main et qu’il est tentant de le mettre en dernier dans son sac pour qu’il reste sur le dessus mais si ça le rend plus facilement accessible pour toi, il en est de même pour les pickpockets.

     

    Un petit bout du super groupe d’amis rencontrés en Colombie-Britannique

     

    Bonus : je me répète mais voyager seul c’est l’occasion de te faire de nouveaux amis. Tu te dis sûrement que tu n’oseras pas aller vers les autres et que tu passeras tout ton séjour tout seul. Si tu participes à des visites groupées, que tu loges dans une auberge de jeunesse ou que tu fais du couchsurfing, tu vas rapidement rencontrer du monde. Je te ferai un article à ce sujet prochainement si tu veux. Pour en revenir à ces nouveaux amis, sache que les liens qu’on tisse en voyage sont souvent très forts. Déjà parce que t’es dans de bonnes dispositions mais aussi parce que tu partages un moment intense avec ces personnes. Tu verras que si tu fais l’effort de garder contact, tu auras rapidement un nouveau voyage à planifier pour voir ton ami (youpi!) et tu te rendras compte que finalement, cette personne que t’as vu seulement deux fois dans ta vie est bien plus proche que ce camarade de promo ou ce collègue avec qui tu bosses depuis des mois.

     

    Et toi, tu as déjà voyagé en solo? Si oui, est-ce que tu as d’autres conseils à partager?

    Et si non, qu’est-ce qui te freine? 

  • Session hamac au bord du lac Thetis Lake en Colombie Britannique au Canada
    Take me to

    Le blog change d’orientation – retour sur des mois d’absence

    Darlingest a hiberné quelques mois, le temps que j’aille découvrir le monde. Je suis rentrée la tête pleine de souvenirs et mon journal plein d’histoires. J’ai également rapporté un nombre impressionnant de bonnes adresses et un appareil photo rempli à craquer de clichés pris au Canada, au Mexique, en Californie, en Russie et il m’en reste encore tellement à trier du Royaume-Uni, de l’Italie, de l’Autriche…

    Toutes ces aventures m’ont changée et c’est tout naturellement que Darlingest évolue également. Aujourd’hui, j’ai envie de vous emmener en voyage avec moi. De vous donner mes petites astuces pour partir à moindre coût et mes meilleures adresses pour boire un verre ou en prendre plein les yeux. Vous pouvez vous joindre à moi le temps d’un restaurant, revenir le lendemain pour une excursion en forêt et finalement traverser un continent entier à mes côtés. C’est vous qui choisissez votre formule et si vous changez d’avis vous n’aurez qu’à cliquer sur la page suivante pour prolonger le voyage.

    J’aimerais aussi vous parler d’autres sujets qui me touchent en ce moment, telle que la femme dans la société ou ce sentiment de l’imposteur qu’on est nombreux à ressentir sans vraiment savoir de quoi il s’agit et plus largement, de développement personnel. Ces billets humeurs arriveront un peu plus tard mais j’ai déjà envie de vous faire réfléchir et surtout d’instaurer un dialogue entre nous, alors souvent, je glisserai des questions à la fin de mes articles. Vous êtes libres d’y répondre ou non mais j’espère que vous le ferez car moi aussi j’aime bien recevoir des petits conseils. Pour le moment, on va commencer doucement avec la partie voyage mais de nouveaux thèmes viendront progressivement s’ajouter. Et évidemment, les looks, les critiques cinématographiques et les petites recettes gourmandes ne disparaissent pas.

    Alors, prêts à embarquer?

    Et comme j’aime papoter avec mon voisin pendant les longues heures de vol, j’aimerais bien en savoir un peu plus sur toi. Moi c’est Emeraude, je viens de Bordeaux et je rêve de poser mon hamac au quatre coin du monde histoire d’observer les paysages en me balançant. Et comme j’ai acheté un hamac deux places, j’aime beaucoup l’idée de le partager avec un ami rencontré au cours de mon voyage.

    Maintenant, à ton tour, c’est quoi ton rêve? Et sinon, tu serais plutôt du genre à écrire un livre ou à dessiner une BD? A faire un saut en parachute ou de la plongée? Et si tu devais avoir ton nom dans le livre des records, ça serait pour lequel?

  • France,  Take me to,  Visites France

    Les journées du patrimoine à Paris – Visite des Maisons Lancel et Balanciaga

    Et si on découvrait Paris sous un autre angle? C’est ce que j’ai décidé de faire pendant les journées du patrimoine 2017. On oublie les classiques – pas de visite de l’Elysée pour moi – mais des lieux qui sortent de l’ordinaire.

    J’ai commencé mes JEP un peu en avance, en profitant d’une visite des locaux de Lancel vendredi. J’ai la chance de réaliser mon stage dans un magnifique immeuble parisien que nous partageons avec la célèbre Maison du groupe Richemont. Autant dire que je connaissais déjà un peu l’environnement sans jamais avoir pourtant mis les pieds dans le showroom à côté duquel je déjeune chaque midi. Quel bonheur d’enfin y pénétrer et d’y découvrir un tel héritage!

     

     

    Toujours dans le même esprit, j’ai ensuite été visiter le siège de Kering et de Balanciaga situé dans l’ancien hôpital Laennec. Les jardins créent un joli havre de paix dans le tumulte parisien, on n’oublierait presque un instant que l’on se trouve dans la capitale.

    Et si vous voulez découvrir d’autres lieux et activités insolites pour ce deuxième jour des JEP, voici ma sélection :

    • Le crazy horse – qui met ses coulisses à nu
    • La station de métro de la Porte des Lilas – qui sert de lieu de tournage de films
    • L’école d’architecture de Paris-Val de Seine – pour un tour de tyrolienne au dessus de Paris
    • Le studio Harcourt – et son exposition Où sont les femmes?
    • La Grande Loge de France – pour découvrir les mystères des francs-maçons
    • Le Grand-Rex – une autre façon d’appréhender le 7e art
    • La Garde Républicaine – histoire de murmurer à l’oreille des chevaux

    Plus d’informations : Le programme des Journées du Patrimoine 2017